Il est très important d’amoindrir la taille de vos phrases car au-dessus de 12 mots, votre lecteur s’égare et donc il se ramentevoira moins bien l’information transmise sur votre site web. Sachez qu’à partir de 24 mots, il omettra la moitié du message déchiffré, il faut donc prendre garde à ne pas jouer les Marcel Proust dont les phrases comptent 38 mots en moyenne, ayant pour résultat qu’on n’en retienne que 30%. Ceci est une phrase courte.

Désolé Marcel, mais pour être lu, un site web doit être simple à lire, il faut donc avantager les mots que tout le monde peut comprendre en essayant de se mettre au niveau de Télérama ! De plus, vous avez un vocabulaire spécifique, vernaculaire et propre à votre métier ce qui est légitime, mais votre lecteur en découverte ne connaît pas ces termes et trouvera votre site amphigourique, il faut donc vous adapter à lui, et être le plus facile à assimiler possible, sinon vous risquez qu’il ne trouve ce site abscons. Faites vous relire par des personnes qui ne connaissent pas votre activité !

Au delà de l’esthétique intrinsèque de la chose, il est important de choisir une police d’écriture facile à déchiffrer sur votre site. Pour vous c’est peut être juste un détail, mais il faut que vous sachiez qu’une mauvaise police peut déconforter vos lecteurs. Si vous désirer qu’ils lisent votre site web, il faut rendre la lecture le plus agréable possible en n’utilisant qu’avec beaucoup de parcimonie les polices gothiques ou manuscrites. Certaines polices sont devenues synonymes de mauvais goût, comme la « Comic sans », que les collégiens choisissent prestement pour leurs exposés scolaire.

L’interligne est la vacuité se situant entre deux lignes, c’est de la transparence ou de la distance si vous préférez, c’est donc important pour éviter la page surchargée et complètement illisible car un texte trop serré noiera votre information et sera difficile à lire. A l’inverse, si vous laissez votre texte respirer, votre site web paraît plus harmonieux, plus élégant : vous aurez un interligne efficace à partir de 1,3, ici sur cet article, nous sommes à 1,7 donc n’ayez pas peur du vide !

Pour structurer une page, on pense aux titres et aux paragraphes et c’est en effet important mais les sous-titres sont aussi indispensables car avant de lire votre page en profondeur, votre lecteur lira les sous-titres. Si la lecture de votre titre a amené le lecteur sur votre page, ce sont les sous titres qui le poussent à continuer la lecture parce que votre page n’a que 7 secondes pour convaincre, il faut que vos sous-titres accrochent, sinon vous allez dérouter votre visiteur. Selon la structure que vous choisirez, vous pourrez mettre l’accent sur certaines informations de votre site web.

Alors ? Vous avez eu le courage de lire ?

 

On parie que seuls quelques uns d’entre vous ont lu cette version de l’article !

Avez vous remarqué les changements de vocabulaires et de ponctuations ? Dites nous tout !